Al-Mourji-a

Publié le par abu-huraira92

Al-Mourji-a

Littéralement les retardateurs.

Son origine

Le mouvement d'Al Mourji-a a commencé avec l'apparition des Khawarijs et des Chiites.

Le premier à proclamer l'Irjâ fût Bathr Bin 'Abdullah Al-hamadani. Cet homme a été réprimé par les gens de son époque au point qu'ils ne lui ont jamais rendu le Salam. Puis, l'innovation d'Al Irjaa s'est déplacé en grande partie à Koufa (en Irak) et a été représenté par des gens tel que Mohammad Bin Karram.

Leur croyance

La croyance d'Al Mourji-a est que les actes et la foi ne sont pas liés et que les actes n'ont donc aucun effet sur la foi, ni positivement, ni négativement.
Al Mourjiyya a induit en erreur les gens en prétendant que les actes ne sont pas importants pour entrer aux Paradis et que les plus mauvais des humains seront pour la plupart au côté des croyants dans le Paradis.

Ibn Taymiya (رحمه الله) a dit des Mourji-a: "Ceux qui disent ce que Jahm et Al-Salhi ont dit, que le fait d'insulter Allâh ou Son Prophète, ou de parler de la trinité n'est pas un kufr dans le cœur, mais plutôt une indication de mécréance et que celui qui insulte peut être bien informé d'Allâh et de Son Unicité et qu'il est un croyant; à ces gens, lorsque vous leur prouvez par le Coran ou la Sounna, ou ce qui a été convenu par les savants, que cette personne qui insulte a commis un acte qui expulse de l'Islam, ils réagissent en disant que la foi n'exige rien de cela; ces gens sont fort égarés". (Majmou' Al-fatawa).

tirée du blog: islam ahlus-sunnah

publié par Karim Abou Abdillah

Commenter cet article